The DEPPendance


Premier forum français sur Johnny Depp
 
AccueilS'enregistrerConnexionFacebookTwitterDailymotion

Partagez | 
 

 Presse DEPPendante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 21995
Age : 39
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mar 29 Nov 2011 - 20:31

Interview du Figaro en ligne :
http://madame.lefigaro.fr/celebrites/johnny-depp-ladorable-rebelle-271111-186323

Citation :
Spécialisé dans les personnages excentriques, créature sans âge pour Tim Burton ou pirate rock and roll chez Disney, Johnny Depp défie le temps et le box-office : il est aujourd’hui l’acteur hollywoodien numéro un. Idole tout-terrain, dandy anticonformiste, le compagnon de Vanessa Paradis a coproduit Rhum express, adapté du roman de l’alternatif Hunter S. Thompson. De passage à Paris, l’adorable Depp se confie.

Affluence des grands jours devant le Plaza Athénée où une foule compacte et débordante s’agglutine autour de quelques barricades métalliques dressées à la hâte par la sécurité. Johnny Depp est dans la place et ses fans font le pied de grue pour ne pas perdre une miette de leur idole qui tarde à gagner la berline à vitres sombres, routine de star, qui lui est visiblement destinée. Au premier étage, gardé par une brigade d’hommes forts à oreillette qui rôdent dans les corridors, mister Depp, roi désormais sans rival du box-office et star la plus harcelée de la planète, termine avec application la promotion parisienne de Rhum express, dont il est aussi coproducteur et qu’il tient particulièrement à accompagner.

Ce film gentiment déjanté, entièrement tourné à Porto Rico, est tiré d’un roman méconnu de Hunter S. Thompson, l’idole de Johnny Depp, son obsession littéraire et son devoir de mémoire. Hunter S. Thompson ? Un journaliste et romancier culte, gourou de la contre-culture, suicidé en 2005, personnage haut en couleur inventeur du « gonzo journalism », spécialité américaine fondée sur une écriture ultra-subjective souvent mâtinée de récits de beuveries et de prises de substances hallucinogènes diverses. Depp avait déjà joué dans une adaptation de Thompson (Las Vegas Parano de Terry Gilliam, 1998) : Rhum express est le second hommage qu’il rend à son maître et ami. Dans sa suite déserte, Johnny Depp tire sagement sur le reste d’un cigarillo qui s’éteint de sa belle mort.

"Hunter S. Thompson est, à mes yeux, un des plus importants écrivains du XXe siècle"

Depuis ses débuts, l’acteur est le préféré des journalistes, attendris par sa courtoisie, son humilité et son charisme décontracté. Depp superstar rebelle (cf. son look invraisemblable d’adolescent attardé, bobo grunge intello : ongles peints en noirs, tatouages aux avant-bras, bagues en argent à tous les doigts, colifichets de pierres rouges plongeant dans un élégant gilet de costume et lunettes de vue à monture épaisse) est aussi un homme posé, attentif, en un mot très bien élevé. Cas très particulier dans la galaxie hollywoodienne, il a bâti son immense popularité sur une carrière déroutante, à dominante arty avant d’entamer sans crier gare une série de blockbusters franchisés (Pirates des Caraïbes) qui ont peu fait pour sa filmographie mais lui ont donné un triple A en termes de box-office (il aurait gagné 100 millions de dollars en 2010). Johnny Depp, chouchou des maternelles en dépit de sa rock attitude, esthète dégagé des préjugés, revendique ses choix, les meilleurs comme les pires, et, en pirate de la grande distribution, continue d’osciller entre deux mondes – et deux pays, les États-Unis et la France, territoire de sa compagne, Vanessa Paradis. Interview en quinze minutes chrono.

Johnny Depp. – Me permettez-vous de fumer ? (on hoche la tête de haut en bas, NDLR). Plus personne ne fume plus nulle part. C’est totalement prohibé. J’étais récemment à San Francisco, figurez-vous qu’il est désormais interdit d’allumer une cigarette dehors, à moins de 8 mètres d’une porte donnant sur l’extérieur. Autrement dit, vous ne pouvez fumer que si vous vous plantez au beau milieu de la route, ce qui est absurde. À Los Angeles, sur Sunset Boulevard, où j’habite, il y a des restaurants partout, pilonnés par des kilomètres de voitures qui rejettent leurs gaz d’échappement sans que personne n’y trouve rien à redire...

Il est resté une voix unique

Madame Figaro. – Ce qui est sûr c’est que personne n’empêche votre personnage de Rhum express – un journaliste décalé égaré dans le Porto Rico véreux des années 60 – de fumer et de picoler. Parlez-nous du rapport si particulier que vous entreteniez avec Hunter S. Thompson ?
Même avant de le connaître, j’avais un respect immense pour son écriture. Quand nous nous sommes rencontrés, la connection a été instantanée. Je peux dire que nous avons été virtuellement inséparables jusqu’à sa mort. Il n’était pas seulement un de mes meilleurs amis, mais, à mes yeux, un des plus importants écrivains du XXe siècle. Certains passages de ses livres rivalisent avec la prose de Kerouac, Burroughs, Baudelaire ou Rimbaud. Il est resté une voix unique. Aujourd’hui, à l’ère moderne de la technologie et de l’Internet, si je peux inciter ne serait-ce qu’un seul spectateur de Rhum express à lire un de ses livres, alors j’aurais gagné...

"Mon aspiration, c’est d’être au moins un individu unique avec sa propre voix"

Johnny Depp avait-il besoin d’un mentor ?
Quelque chose de cet ordre, oui. Il a été un ami cher, un mentor et certainement une sorte de figure paternelle. Concernant mon éducation, j’ai eu énormément de chance puisque mes « professeurs de vie » s’appellent, outre Hunter, Marlon Brando et Keith Richards. Trois hommes merveilleux dont j’ai été proche, qui n’ont jamais fait de compromis, n’ont jamais transigé avec leurs opinions, ne se sont jamais écartés du chemin qu’ils s’étaient fixé.
Je ne veux pas être conventionnel

Vous, réputé anticonformiste, vous retrouvez-vous dans ces trois figures ?
Anticonformiste ? Je ne veux pas être conventionnel, ce qui est préconçu me déplaît. Ce qui m’intéresse, c’est ce qui manque le plus désormais dans le monde dans lequel nous vivons : c’est l’individualité. Les gens sont uniques et ils devraient faire entendre leur voix. J’ai l’impression qu’aujourd’hui, tout le monde ressemble à tout le monde, tout le monde s’habille comme tout le monde, tout le monde pense comme tout le monde et tout le monde veut être tout le monde. Il n’y a pas si longtemps, le monde ne ressemblait pas à ça, non ? Mon aspiration, c’est d’être au moins un individu unique avec sa propre voix.

Vos goûts semblent vous porter vers des périodes que vous n’avez pas connues...
J’ai une grande fascination pour le XIXe siècle, français en particulier, et le début du XXe siècle, des périodes où l’individualité n’était pas un vain mot. C’est aussi ce qui rend Hunter Thompson si attachant à mes yeux : il a écrit Rhum express en 1959, juste avant le changement de civilisation radical des années 60 dont il avait eu l’intuition. C’est l’époque où les Américains vont être privés de Cuba, leur terrain de jeu de la corruption et du crime organisé. Puis tout s’est enchaîné : l’assassinat de Kennedy, le Vietnam, le mouvement hippie : pour l’Amérique, cela a été la fin de l’innocence.

Thompson a vu cela arriver et a témoigné dans ses romans qui sont aussi des manifestes questionnant le rêve américain. Le film est évidemment politique puisqu’il dénonce les dérives capitalistes et qu’il sort à point nommé dans cette période troublée où l’économie mondiale doit revoir ses fondamentaux. Heureusement, certaines choses redonnent de l’espoir. Je pense par exemple aux « Indignés » de Wall Street et à cette contestation qui a poussé comme des champignons dans les principales capitales. Ces gens n’utilisent pas les armes ou la violence, non, ils ont compris que pour lutter contre le système, il fallait revendiquer ses droits et faire entendre sa voix.

Il y a un grand paradoxe vous concernant : comment peut-on être à la fois un rebelle anticonformiste et le champion toutes catégories du cinéma hollywoodien ?
Je ne me vois pas comme ça. Je suis un acteur qui n’envisage qu’une chose : l’approche au plus près de ses personnages. Vous faites allusion à Pirates des Caraïbes ? Lorsqu’on m’a proposé ce film en 2003, je l’ai accepté pour une raison très simple : je me suis dit qu’il serait amusant de jouer un pirate différemment, à l’opposé des stéréotypes. J’y suis allé... par hasard, vraiment (il dit « par hasard » en français, NDLR). Le film a connu le succès que l’on sait, je n’imaginais pas une minute qu’il deviendrait une franchise. Ce n’était pas pour l’argent, c’était pour ce personnage de Jack Sparrow...
"J'ai plus de choses à offrir aujourd'hui"

Mais les salaires records que vous avez perçus n’ont pas dû être une composante désagréable non plus...
Vous savez, je connais très bien le système hollywoodien, j’y navigue depuis une vingtaine d’années. Je sais très bien ce que m’a apporté Pirates en termes de statut : il m’a donné un peu de pouvoir, l’autonomie financière et la liberté de monter des films plus fragiles comme la Libertine ou Rhum express aujourd’hui. Il y a un équilibre que je juge intéressant. Mais je sais exactement où j’en suis : si je devais me vendre, sacrifier une once d’intégrité ou un degré de dignité, alors l’équilibre serait rompu et je détalerais...

Votre filmographie est assez déconcertante. Quel regard portez-vous sur votre parcours ?
Je n’y pense jamais. Récemment, on m’a remis un prix et, à cette occasion, on a diffusé un long clip balayant les différentes étapes de mon travail. Il y avait au moins un tiers de ces films que je n’avais pas vus, car je n’aime pas me voir à l’écran : je préfère garder en mémoire l’expérience d’un tournage, plutôt que de considérer le produit fini.

Donc, j’étais là à regarder tous ces différents personnages alignés et, vous savez quoi ? Ça m’a fait rire. J’ai trouvé ça ridicule. Oui ridicule. Je ressentais quelque chose de bizarre, comme si j’avais volé quelque chose dans un magasin et que je m’estimais heureux de ne pas m’être fait attraper... Voilà, incroyablement, personne ne m’a attrapé en vingt-cinq ans (il rit) !
Je n'ai jamais voulu être un jeune premier mais un acteur de composition

Vous sentez-vous meilleur acteur ?
J’ai plus de choses à offrir aujourd’hui. Il y a l’expérience, il y a la vie. J’ai appris. Oui, je suis plus capable aujourd’hui.

Les actrices entrent en crise vers 40 ans. L’âge peut-il également miner un acteur ?
Je ne sais pas. J’imagine qu’à un certain point, cela doit compter. J’ai 48 ans et je sais que j’ai pu éviter tout ce qui me pendait au nez à 20 et même à 30 ans : n’être qu’un « poster boy ». Je n’ai jamais voulu être un jeune premier mais un acteur de composition et je crois que je suis enfin entré dans cette période. La responsabilité de vendre un film monté sur une prétendue tête d’affiche m’a quitté...

Rhum express de Bruce Robinson, en salles le 30 novembre.

Par Richard Gianorio
Revenir en haut Aller en bas
Chiara
Septième femme de Don Juan
Septième femme de Don Juan


Messages : 3578
Age : 24
Localisation : Italie
Inscrit le : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mar 29 Nov 2011 - 20:45

Merci Ludi!

~~~
Excusez moi pour mon mauvais français

Avatar et Signature by Moi
Revenir en haut Aller en bas
Mim!E
Administratrice


Messages : 19356
Localisation : Paris
Inscrit le : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 0:11

merci

~~~
“One day, you’ll wake up and there won’t be any more time to do the things you’ve always wanted. Do it now”

~ Paulo Coelho
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/noemiephotos
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 11:01

Gala du 30 novembre 2011

Revenir en haut Aller en bas
Chiara
Septième femme de Don Juan
Septième femme de Don Juan


Messages : 3578
Age : 24
Localisation : Italie
Inscrit le : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 17:27

Merci La Marinère. Ce qu'il dit à propos de Lady Gaga est très intéressant. Je ne l'aime pas en tant qu'artiste, mais c'est vrai que le message qu'elle lance, dont Johnny parle, est considérable.
Par contre je ne suis pas du tout d'accord sur ce qu'il dit à propos de l'actualité et qu'il préfère rester ignorant. Si je me suviens bien, il ne vote même pas... ce n'est pas quelque chose dont on doit être fiers à mon avis.

~~~
Excusez moi pour mon mauvais français

Avatar et Signature by Moi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 17:47

Tout à fait d'accord avec toi Chiara sur le plan ignorance....C'est comme Vanessa, récemment au GJ Arianne lui avait demandé si elle suivait l'actualité (en l’occurrence c'était les primaires PS), ça lui passe complètement au dessus de la tête.
Disons qu'ils ne font pas parti du monde que nous, n'ont pas les mêmes préoccupations,ils sont dans leur p'tite bulle toute confortable avec leur enfants...mais c'est sûr que ça n'empêche pas de s’intéresser à l'actualité...
Mais en même temps on leur pose la question, pourquoi mentir? il répond. Après le travail de réécriture de l'interview/d'interprétation des médias, c'est au autre problème...
Je pense que quand on leur pose ce genre de question, ils sont assez embarrassés...
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 21995
Age : 39
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 18:49

Je suis pas sûre que tout soit juste dans cette pseudo interview : il laisse tomber la musique pour la peinture ? comment ça ?
Il préfère le champagne au vin ? première nouvelle ! (et au passage Johnny, quand on est fatigué et décalé, boire du champagne, c'est pas le meilleur moyen d'aller mieux ! les effets sont décuplés au contraire)
Revenir en haut Aller en bas
Miss-Depp
DEPPaysé(e)
DEPPaysé(e)


Messages : 1947
Age : 22
Inscrit le : 15/03/2011

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 20:07

Thanks pour l'interview
Revenir en haut Aller en bas
lyssia
Froque Moulant
Froque Moulant


Messages : 3050
Inscrit le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 21:26

Pas sure de la véracité de l'article de gala.

D'ailleurs qu'est il écrit sur leur ile et ce qu'il y a en dessous ?

Il ne faut pas tout confondre La Marinière, vivre comme eux vivent ne veut pas dire qu'ils ne s'intéressent pas et ne savent rien de l'actualité. A moins de les croire complétement con !!!!

Concernant, l'ignorance, je ne sais pas si c'est le mot qu'il a employé mais je ne pense pas qu'il le soit. Je suis même à peu près sur du contraire qu'il est bien informé( après, on peut avoir des lacunes). Par contre, je suis d'accord sur le fait qu'il ne donne pas son avis. Quel intérêt? Chacun sa place, je trouve cela mieux. Cela m'énerverais au contraire, je suis consciente de ce qui se passe dans la socièté, si en plus lui ou d'autres personnalités en parlaient, cela me gonflerait. Je préfère qu'il me parle de peinture, de cinéma...qu'il me fasse réver, voyager et justement oublier ce quotidien.

Quant à la politique, je ne m'y suis jamais intéressée( je vote, je vous rassure) et quand je vois ce qui s'annonce pour les prochaines élections, l'histoire DSK...cela me donne encore moins envie de m'y mettre...

Qu'est il écrit sur leur ile et ce qu'il y a en dessous ? Qui a fait le dessin ? Et qui est Paul Bettany ?

Revenir en haut Aller en bas
Mim!E
Administratrice


Messages : 19356
Localisation : Paris
Inscrit le : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 21:30

Je n'ai pas encore lu cet article; mais il a comme même abordé les "indignés" de Wall Street dans l'interview de Madame Figaro.

~~~
“One day, you’ll wake up and there won’t be any more time to do the things you’ve always wanted. Do it now”

~ Paulo Coelho
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/noemiephotos
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 21995
Age : 39
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 21:37

Paul Bettany joue dans The Tourist.

Vanessa avait dit un jour que Johnny était au courant de tout sur tout. Qu'il lisait beaucoup et se tenait informé.

Cette pseudo-interview de GALA me semble une compilation de paroles plus ou moins déformées.
Revenir en haut Aller en bas
lyssia
Froque Moulant
Froque Moulant


Messages : 3050
Inscrit le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 21:49

Ok merci, j'irais voir qui c'est...

C'est normal qu'il y ait un dessin sur une partie de l'interview ?

Je veux bien qu'il me prète son ile...Et je vous invite ensuite les filles !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Célinosaure
DEPPravé(e)
DEPPravé(e)


Messages : 94
Inscrit le : 03/11/2011

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 22:18

Trop sympa! Je mets un bikini de côté! ;)
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 21995
Age : 39
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mer 30 Nov 2011 - 23:28

Je passe mon tour pour le bikini...
Revenir en haut Aller en bas
Miss-Depp
DEPPaysé(e)
DEPPaysé(e)


Messages : 1947
Age : 22
Inscrit le : 15/03/2011

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Jeu 1 Déc 2011 - 17:18

Je me joins à vous
Revenir en haut Aller en bas
jen Sparrow
Dandy moustachu
Dandy moustachu


Messages : 7515
Age : 25
Localisation : Un peu partout... ^^ ;)
Inscrit le : 20/05/2011

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Sam 3 Déc 2011 - 20:51

J'ai un peu la même opinion que Lyssia ...

~~~
"Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or. Wink "

Revenir en haut Aller en bas
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 8954
Age : 55
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mar 6 Déc 2011 - 16:16

La Marinière a écrit:
Hello! (UK) - 21 novembre 2011 Johnny et Vanessa sur la même page !


Ils racontent un peu n'importe quoi, parce qu’ils étaient en même temps à Paris mais pas pour les même obligations, c'est vraiment pour les non français qui ne suivent pas leurs faits et gestes comme nous...où alors ils ne vérifient rien et sortent les infos comme ça vient... mira

~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 8954
Age : 55
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mar 6 Déc 2011 - 16:20

La Marinière a écrit:
Gala du 30 novembre 2011


Heu...Pourquoi il y a les petits sapins sur l'image, c'est exprès? on ne peut pas lire....

J'ai une amie qui achète Gala de temps en temps et me les donne après j'espère qu'elle aura celui là....

Aujourd’hui j'ai trouvé et c'est exceptionnel a cette date le Première de novembre, vous avez remarquez les couv de Première ? JD en novembre, Vanessa en décembre...quel couple!
J'ai aussi le Studio Ciné Live de décembre.

~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 21995
Age : 39
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Mar 6 Déc 2011 - 19:02

Première aime bien le couple... et puis, ça fait vendre !
Revenir en haut Aller en bas
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 8954
Age : 55
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Jeu 8 Déc 2011 - 11:25

c'est sur, c'est vendeur.

~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Ven 9 Déc 2011 - 18:55

Bon, les p"tites girls, je suis allée exprès à l'UGC (ce n'est pas tellement le ciné que je fréquente) pour vous monter ce qu'il y a dans le mag UGC Illimités de décembre.
C'est pas sensas' mais si vous voulez des photos à coller un peu partout dans vos agendas BIG LOL

Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 21995
Age : 39
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Ven 9 Déc 2011 - 19:38

Je peux l'avoir à côté de chez moi, y a un UGC.
Revenir en haut Aller en bas
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 8954
Age : 55
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Ven 9 Déc 2011 - 21:18

Et ben, JD en prend pour son grade....

~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
Miss-Depp
DEPPaysé(e)
DEPPaysé(e)


Messages : 1947
Age : 22
Inscrit le : 15/03/2011

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Ven 9 Déc 2011 - 22:40

Il est payant ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz


Messages : 21995
Age : 39
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Sam 10 Déc 2011 - 11:29

Non c'est gratuit, en libre-service.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Presse DEPPendante   Aujourd'hui à 13:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Presse DEPPendante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The DEPPendance :: ★ Johnny Depp ★ :: Actu-
Sauter vers: