The DEPPendance


Premier forum français sur Johnny Depp
 
AccueilS'enregistrerConnexionFacebookTwitterDailymotion

Partagez | 
 

 PRESSE PARADISIAQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Mer 30 Mai 2012 - 18:38

Revenir en haut Aller en bas
Mim!E
Administratrice
avatar

Messages : 19356
Localisation : Paris
Inscrit le : 22/06/2006

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Mer 30 Mai 2012 - 21:28

Ah ! Je n'avais pas lu le mot en dessous.
Merci lyssia et La Marinière pour les photos et articles.

~~~
“One day, you’ll wake up and there won’t be any more time to do the things you’ve always wanted. Do it now”

~ Paulo Coelho
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/noemiephotos
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 9261
Age : 56
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Mer 30 Mai 2012 - 22:20

J'ai fais réserver le mien chez ma buraliste préférée pour demain, elle a laissé un papier pour sa collègue sur la caisse, comme ça pas d'oubli, comme elles n'en reçoivent qu'un, il sera pour moi

Je ne regarde pas les photos, je veux les découvrir demain.... cool

~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
lyssia
Froque Moulant
Froque Moulant


Messages : 3050
Inscrit le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Mer 30 Mai 2012 - 22:23

http://www.purepeople.com/article/vanessa-paradis-sublime-et-mise-a-nu-par-jean-baptiste-mondino-et-obsession_a101377/1

J'aime bien ce qu'elle dit sur le fait d'être parents, sur ses parents...J'imagine comme cela ne doit pas être facile ( vanessa et Johnny) pour eux d'être parent( comme pour d'autres on est d'accord) par rapport à leur enfance, adolescence et vouloir protéger ses enfants...Pas facile d'être parent, pas facile d'être un enfant non plus...On m' a toujours dit: Avec ses enfants, on fait ce qu'on peut et non pas ce qu'on veut...J'aime bien cette phrase.

De rien pour le lien Mimie !!!

HS: Ton avatar me donne faim, Mimie !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mim!E
Administratrice
avatar

Messages : 19356
Localisation : Paris
Inscrit le : 22/06/2006

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Mer 30 Mai 2012 - 22:44

On ne fait jamais ce qu'on veut dans la vie.
@lyssia: ah bah là en dessert je me suis concoctée des abricots avec de la chantilly

~~~
“One day, you’ll wake up and there won’t be any more time to do the things you’ve always wanted. Do it now”

~ Paulo Coelho


Dernière édition par Mim!E le Jeu 31 Mai 2012 - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/noemiephotos
lyssia
Froque Moulant
Froque Moulant


Messages : 3050
Inscrit le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Mer 30 Mai 2012 - 22:52

C'est clair, on fait jamais ce qu'on veut...mais du coup, je trouve cela facile de juger certaines situations...

Je ne trouve pas encore d'aussi bon fruits d'été à part melon et fraises.
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 22396
Age : 40
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 7:30

On ne fait jamais ce qu'on veut : ça se discute. C'est pas ce que disent certains philosophes et psychologues... enfin, on va pas lancer le débat ici LOL

Pour les enfants, oui, c'est sûr, qu'il y a une part qui échappe aux parents. Ils ne veulent pas reproduire les erreurs de leurs parents mais finissent par le faire finalement...
Revenir en haut Aller en bas
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 9261
Age : 56
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 11:40


~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
lyssia
Froque Moulant
Froque Moulant


Messages : 3050
Inscrit le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 18:02

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 18:10

VANESSA PARADIS : INTERVIEW EXCLUSIVE POUR OBSESSION
Obsession a rencontré Vanessa Paradis et l’a suivie à Ibiza où ont été réalisées les photos qui illustrent notre portrait d’elle à lire dans Obsession#3. Des photos prises pendant un moment rare, hors des studios, de cinéma, de musique. Vanessa Paradis nous a aussi accordé un entretien, long et sincère, quasi intégral, en exclusivité pour Obsession.fr
31/05/12 Par Joseph Ghosn

« Je n’ai pas eu le temps de rêver ma vie »

Propos recueillis par Joseph Ghosn
Photographe Jean-Baptiste Mondino







Quel effet cela fait-il d’être Vanessa Paradis, après toutes ces années de carrière entamée si tôt ?

Bien que j’aie du succès depuis longtemps, la sensation de compter vraiment ne m’arrive que maintenant. Au cinéma, on me propose des rôles de plus en plus intéressants et en musique, même si je sais que je plais au public, je comprends désormais que je plais aussi à d’autres artistes, d’autres musiciens. J’ai passé ma vie à être admirative des autres mais, alors que j’en doutais auparavant, je me rends compte désormais que je suis moi-même admirée. Cela m’ouvre de nouvelles perspectives.


Avez-vous beaucoup douté de vous-même ?

On n’est jamais sûr de ce que l’on apporte, mais je n’ai jamais non plus voulu vivre ma vie en étant emplie de doutes. La peur, les questions peuvent m’habiter avant de commencer un projet. Mais lorsque je suis dans la réalisation des choses, il n’y a plus de place pour les questionnements et les hésitations, je ne réfléchis plus. Et c’est ce qui me permet d’accéder au plaisir.


Vous n’avez jamais voulu choisir entre vos diverses carrières, entre le chant et le cinéma ?

Chanter est quelque chose de naturel, je l’ai toujours fait. Danser aussi, mais sans doute un peu moins. Et ce qui m’a poussée vers le cinéma, c’est une envie de faire partie d’une histoire, d’un ensemble. Ce sont les histoires que l’on me donne à lire qui m’attrapent et me donnent envie ou non. Et puis, ce que j’aime faire pour travailler un rôle, c’est lire, lire et relire encore les scénarios. Je me débarrasse ainsi de ma mémoire ou plutôt du souci de mémoire, du souci de se poser des questions sur quoi faire, comment faire.


Aujourd’hui, vous vivez à Los Angeles, mais vous demeurez une chanteuse très française, parisienne même. Paris vous manque-t-il ?

Je n’ai pas grandi à Paris, mais en banlieue parisienne et je n’y ai habité qu’à partir de 16 ans. Depuis quelques années, je n’y suis plus. J’y viens pour travailler et cette ville me manque beaucoup. D’ailleurs, si l’on me demandait de dire d’où je viens, je dirais que je suis parisienne, c’est là où je me suis construite, où sont ma famille et mes amis. Dans mon cœur, c’est chez moi.

À Los Angeles, tout est évidemment à l’opposé de Paris, extrêmement différent, tout y est extrême. Des dimensions aux façons de faire, tout est plus grand : les proportions, le relief, la culture, la façon dont les gens s’habillent, le bruit, ce que l’on sent. Il y a de l’espace et de la lumière… C’est très agréable quand on arrive de Paris et que l’on retrouve la lumière de Los Angeles. Mais quand on est là-bas, on s’y habitue et ce n’est plus aussi essentiel que les premières fois. C’est aussi une ville où l’on peut se perdre, sans aucun centre, avec des gros quartiers. Comme je suis moins connue là-bas qu’à Paris, je vais plus souvent dans des bars écouter de la musique. À Paris, je le fais moins, je dispose aussi de moins de temps.


Vivre à Los Angeles, c’est être au plus près du cinéma, non ?

Le cinéma hollywoodien est celui que je préfère… Petite fille, bien avant de chanter, j’ai aimé ces comédies hollywoodiennes qui regroupaient tout : le cinéma, la musique, la danse. Parmi elles, Chantons sous la pluie m’a le plus marquée, je l’ai regardé en boucle. Ce que je préférais surtout regarder, c’était la série That’s Entertainement  !, faite uniquement de séquences de danse et de chansons des comédies musicales, sans les intrigues. Ce moment magique où les acteurs se mettent à chanter me bouleverse.


Cet été, on vous verra dans deux films, Je me suis fait tout petit de Cécilia Rouauld et Cornouaille d’Anne Le Ny. L’histoire de ce dernier évoque un film classique hollywoodien, The Ghost and Mrs Muir avec Gene Tierney…

Anne Le Ny m’a demandé de regarder L’Aventure de Mme Muir, ainsi qu’Another Woman, un film réalisé par Woody Allen en 1988, avec Gena Rowlands. Ce qui l’intéressait, en me montrant Gene Tierney, c’est la façon dont elle subit les situations dans le film. La fille de Cornouaille est en retenue, stricte. J’ai construit le personnage en devant jouer quelqu’un qui subit son environnement, tout en étant une femme forte et indépendante. Il fallait qu’elle ne soit pas heureuse d’être là, mais tout en étant très polie vis-à-vis des autres.


Dans Cornouaille, votre personnage apparaît souvent à l’opposé de votre image, très glamour.

Odile, mon personnage dans Cornouaille, est une fille simple et c’est cette normalité qu’Anne Le Ny voulait atteindre à tout prix. Faire du cinéma pour refaire la même chose qu’ailleurs, ça ne m’intéresse pas, même si j’adore par ailleurs être sublimée, maquillée, habillée. Mais ne faire que cela tout le temps serait impossible.


Dans Je me suis fait tout petit, votre rôle est celui d’une fille qui a accepté ce qu’elle est…

C’est un rôle auquel je pense beaucoup, souvent. J’y pensais déjà pendant le tournage, le soir en rentrant chez moi alors que d’habitude, après une journée de tournage, je passe à autre chose. Même s’il y a des scènes qui peuvent vous rectifier sur le moment, après une bonne nuit de sommeil, tout va mieux…


Dans ce film, le personnage est très solaire. Comme vous ?

Solaire ? J’ai envie de l’être en tout cas.


Comment choisissez-vous vos films ?

Je cherche les sensations fortes, je veux être chamboulée, positivement ou négativement. Je veux ressentir quelque chose d’intense, à l’intérieur. À part cela, il n’y a pas de critères particuliers pour choisir de faire telle chose ou telle autre.


Qu’est-ce qui compte pour vous au cinéma ?

Une fois sur le plateau, c’est ce qui s’y passe qui compte pour moi, qui me nourrit, en regardant les équipes au travail. J’aime voir les gens ainsi, je les trouve beaux et je ne me suis jamais ennuyée sur un plateau à observer tout le monde, même si je dois attendre mon tour quatre heures durant. Je crois que cela vient de mon envie de ne pas rester dans mon monde, mais de le faire grandir, qu’il soit nourri par les autres. Lorsque s’instaure une relation de confiance avec un metteur en scène, je suis toute ouïe, prête à exécuter. J’aime être dirigée. Parce que ça m’emmène toujours ailleurs, sur les chemins des autres et oser ainsi faire des choses différentes.


Jouer dans des petits films ne vous effraie pas ?

J’essaie de simplifier au maximum, mais c’est très complexe. Je n’ai jamais fait de films à gros budget, ce sont toujours des petites productions. Même chose pour les disques, je les fais toujours avec une petite équipe.


Qu’avez-vous appris en faisant de la musique qui vous sert pour le cinéma ?

Au cinéma, si quelque chose ne me vient pas immédiatement, si je n’arrive pas à saisir ce que je dois saisir, à avoir le ton juste, je peux le reproduire en utilisant mon oreille, comme une chanson. Mais ce qui est commun aux deux univers, c’est l’envie de se lâcher, de quitter la pudeur, la timidité, de s’abandonner totalement au moment, à ce qui se présente. Quand je joue, quand je chante, ça vient toujours de l’intérieur, de mon ventre. Ce sont des moments de relâchement, mais aussi de concentration extrême pour être dans l’instant présent. Mais sans être totalement détendue non plus. J’ignore comment cela se passe en moi, tout ce que je sais, c’est que c’est une évasion.


Dans L’Arnacœur, il y a une scène où l’on vous voit mimer les paroles d’une chanson de Wham et on a alors l’impression que c’est un des rares moments où la chanteuse et l’actrice se confondent.

Cela ne dure que quelques secondes… On a tendance à être quelqu’un d’autre sur un tournage. Même si je prends beaucoup de moi-même pour un rôle, je ne sais jamais exactement ce que je prends vraiment ni où je le prends. Ça vient spontanément. L’expérience transforme aussi.


Sur scène, vous êtes habitée par le moment, par la musique ?

Oui, c’est envahissant. Je me suis vue rentrer sur scène sans avoir envie de chanter et puis la machinerie me transforme, la musique est thérapeutique.


Quelles chanteuses admirez-vous ?

Des filles comme Feist, Keren Ann, Melody Gardot, Norah Jones, Joni Mitchell…


Vous semblez plus à l’aise en chantant des ballades. Est-ce un plaisir supérieur aux autres ? Quel rapport avez-vous avec votre voix ?

Je n’ai pas une voix puissante, donc elle colle avec les ballades. J’ai mis longtemps à aimer ma voix, mais maintenant elle me va. Je ne peux pas dire qu’elle me plaît, ce que j’écoute, c’est mon interprétation, pas ma voix.


Quel regard portez-vous sur vos disques, notamment sur les deux derniers, Bliss et Divinidylle, qui sont vos plus personnels ?

La musique, c’est des moments de vie. Réécouter un disque, c’est revoir des visages, entendre des voix, des cris, revivre des moments ensemble. Je suis fière de mes disques…

Avant Bliss, je n’étais qu’interprète. Mais avec cet album, j’ai réussi à écrire et produire des morceaux. C’était passionnant, terrifiant. D’autant plus que j’étais entourée de musiciens talentueux. Depuis, j’écris des chansons et je suis terriblement gâtée, car on me donne toujours des chansons que j’ai envie de chanter. Je préfèrerais être une artiste complète qui écrit et compose toutes ses chansons, ce serait logique d’être quelqu’un qui se met sur scène et raconte tout ce qu’il a sur le cœur. Je peux écrire des chansons, bien sûr, mais pas des bonnes, très peu de bonnes. C’est un tel plaisir de chanter une bonne chanson que cela me fait vibrer, j’ai littéralement des vibrations dans le corps.


Pourquoi avoir fait si peu de disques ?

Parce que je fais des films. C’est le temps qui me retient. J’ai un autre métier. Rien ne me retient à part le temps, j’aime mes deux métiers, j’ai envie de faire les deux. Tantôt l’un, tantôt l’autre. Faire un film, c’est entrer pleinement dans l’univers d’un metteur en scène. La musique, c’est pareil, c’est habiter une chanson, une interprétation.


Vous avez débuté avec Joe le taxi. Quel sentiment suscite désormais en vous cette chanson presque particulière ?

J’adore toujours chanter Joe le taxi qui est très symbolique et semble rendre les gens heureux dès qu’ils l’entendent pendant un concert


Sur YouTube, on peut en écouter une version récente très calme et éthérée.

Ça m’intéresse de faire évoluer mes chansons. Cette version, comme toutes celles de la tournée acoustique de cette année-là, est due à ma collaboration avec le musicien Albin de la Simone. En réarrangeant les vieux morceaux, il a eu envie de mettre une claque à Joe le taxi. Et j’ai trouvé ça magnifique.


Êtes-vous hantée par votre passé ?

Je suis nostalgique, mais je préfère le moment présent et j’aime penser à l’avenir… On ne peut pas faire la même musique pendant vingt ans. Ma musique ne me hante pas, je n’écoute pas mes disques sauf au moment d’en commencer un nouveau.


Vous avez peur, parfois, que tout s’arrête ?

C’est sûr, même si je ne me le dis pas ainsi. Et puis j’ai surtout été extrêmement gâtée, le succès attire le succès et les propositions. J’ai eu de la chance, j’ai tout de suite aimé chanter… Je vivais les moments présents, car rien ne me disait que cela allait durer : il fallait prendre ce qu’il y avait là. Je suis fataliste. Oui, j’ai peur, mais je n’y peux rien, je ne peux qu’essayer de mieux faire.


Où en êtes-vous avec la musique, d’ailleurs ?

Je suis en train de faire un album, je ne peux pas en parler parce que je ne sais même pas quand je le terminerai, mais j’adore ce moment particulier en studio. C’est un temps à part, en dehors de la famille.


Vos enfants vont bientôt avoir l’âge que vous aviez lorsque vous avez sorti Joe le taxi, à 14 ans…

Oui, je sais… Je ne souhaite pas forcément à mes enfants la même chose que ce qui m’est arrivé. Je souhaite qu’ils fassent ce dont ils ont envie, même si j’étais moi-même protégée par mes parents très présents, très inquiets. Je me rends compte à présent à quel point tout cela devait être horrible pour mon père et ma mère.


Finalement, avez-vous la vie dont vous rêviez quand vous étiez une petite fille ?

Adolescente, je n’ai pas eu le temps de me poser de questions, de rêver ma vie. Je ne regrette rien, je n’aurais pas vécu tout cela si je m’étais arrêtée pour me questionner. C’était en moi, je n’ai pas eu le temps de me dire que je serais actrice ou chanteuse.

http://obsession.nouvelobs.com/people/20120531.OBS7180/vanessa-paradis-interview-exclusive-pour-obsession.html
Revenir en haut Aller en bas
lyssia
Froque Moulant
Froque Moulant


Messages : 3050
Inscrit le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 18:33

J'aime beaucoup les photos à part la dernière, on dirait une photo de paparazzi. D'ailleurs, elle me fait penser à une photo publiée dans Voici en 1998.

Et celle de couverture ne correspond au reste des photos.

Ravie de voir qu'elle bosse bien sur l'album, c'est peut être pour cela qu'elle fait des allers - retours Paris/LA depuis quelques temps déjà. Par contre, elle n'a pas évoqué le film avec Sandrine Bonnaire.
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 22396
Age : 40
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 19:12

La photo où elle est totalement nue, recroquevillée, ça fait peur !
Revenir en haut Aller en bas
lyssia
Froque Moulant
Froque Moulant


Messages : 3050
Inscrit le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 20:41

Peur, pourquoi ?

Une photo nue aurait pu être sympa mais là, la photo ressemble à celle de voici en 98 quand elle venait de rencontrer Johnny. J'ai un peu de mal à croire que c'est Mondino qui a prise cette photo.

J'aurais aiméplus de photos quand elle se baigne.
Revenir en haut Aller en bas
Chiara
Septième femme de Don Juan
Septième femme de Don Juan
avatar

Messages : 3578
Age : 25
Localisation : Italie
Inscrit le : 24/03/2008

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 21:38

lyssia a écrit:
Peur, pourquoi ?
Parce qu'elle est très maigre peut-être?
C'est pas le photoshoot que je préfère, mais j'aime bien le côté nature.
Merci beaucoup pour l'interview.

~~~
Excusez moi pour mon mauvais français

Avatar et Signature by Moi
Revenir en haut Aller en bas
lyssia
Froque Moulant
Froque Moulant


Messages : 3050
Inscrit le : 27/11/2007

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 21:42

Oui cela doit être cela. En même temps, elle n'a jamis été beaucoup plus grosse que cela. Moi, cela ne me choque pas. Et puis, on est comme on est !!!!
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 22396
Age : 40
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 22:19

C'est surtout le côté prostré, limite position fœtale, ajouté à la maigreur...
Revenir en haut Aller en bas
Chiara
Septième femme de Don Juan
Septième femme de Don Juan
avatar

Messages : 3578
Age : 25
Localisation : Italie
Inscrit le : 24/03/2008

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 22:31

Oui, je comprend ce que tu veux dire^. Je n'aime pas ce cliché non plus.

~~~
Excusez moi pour mon mauvais français

Avatar et Signature by Moi
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 22396
Age : 40
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Jeu 31 Mai 2012 - 23:06

Y a un côté bizarre et légèrement glauque. Enfin, c'est peut-être juste moi...
Revenir en haut Aller en bas
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 9261
Age : 56
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Ven 1 Juin 2012 - 9:19

Glauque ?
Je pense que ses photos ont été faites avant qu'elle ne perde du poids, elle a de la poitrine, ce qui m'a étonné d'ailleurs, je la croyais plus plate que ça, ensuite, Vanessa ne se tient pas très droite quand elle est assise, elle arrondi son dos, la photo avec JD lors du concert privé de Patti Smith sur la côte d'azur en est la preuve, donc la position qu'elle adopte pour cette photo de nu ne me surprend pas, c'est une attitude qu'elle a des fois, et oui, moi aussi elle me rappelle une photo où elle est comme ça, avec le maquillage qui coule....celle là était plus "choquante" je trouve, là elle est simplement belle toute nue, et pas maigre, mais mince, MAINTENANT elle est limite maigre... les os de ses genoux ressortent, ceux de ses coudes aussi, et ses jambes... elle a perdu le corps des vacances de l'année dernière que l'on a pu voir sur le bateau, elle était même plus "ronde" que sur les photos de Mondino, moi c'est comme sur le bateau que je l'aime, et quand elle à fait le concert avec Lulu Gainsbourg, certains sur vp avaient émis le fait qu'elle pourrait être enceinte....et elle avait du ventre effectivement, et des fesses, des mollets, enfin elle était parfaite....

Sinon je n'aime pas spécialement la couverture, quelle idée la coccinelle sur la joue, c'est pour marquer le côté nature de la séance photo, bof il n'y avait pas besoin de ça, elle est prise de trop près, ce matin je me suis amusée à mettre le Nouvel Obs à la place de mon visage, et j'ai dis "regardez, Vanessa a grossi ", ça a fait rire ma famille... pouf

~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
Cheeky
Administratrice
avatar

Messages : 5028
Localisation : Paris
Inscrit le : 17/09/2004

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Ven 1 Juin 2012 - 16:46

Question con : elles sont visibles où, les photos ?

~~~

La soupe, ça fait grandir.
Le Scopitone
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 22396
Age : 40
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Ven 1 Juin 2012 - 17:28

Plus haut.

Et à ce lien :
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.472270396132064.129562.100000473222190&type=1

C'est pas la maigreur car je suis à vrai dire aussi maigre qu'elle (sauf les cuisses) mais la position recroquevillée. Ça évoque beaucoup de choses, cette photo...

J'ai piqué le magazine à mon entreprise. Coup de bol, c'est moi qui ai dépouillé le courrier aujourd'hui et j'ai pris le supplément avant de le donner à ma chef ! mais je ne vais peut-être pas pouvoir le garder car mon autre collègue veut le lire (serait-elle fan de VP ?) et la chef va peut-être le réclamer...
Revenir en haut Aller en bas
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 9261
Age : 56
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Sam 2 Juin 2012 - 12:15

en même temps le total en prix c'est pas très cher 3,50€ avec le nouvel obs, le mag des programmes et le supplément....

~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Sam 2 Juin 2012 - 12:31

J'avoue, j'ai acheté mon exemplaire hier soir cool

La photo de couverture me fait énormément penser à du Claude Gassian (d'ailleurs avant de connaitre le photographe je pensais que c'était lui qui avai fait ce shoot) alors que le reste, comme vous l'avez dit, à du John Nollet (et parfois aussi des airs de Gassian là-dedans) !
Revenir en haut Aller en bas
ludi76
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 22396
Age : 40
Localisation : Rouen
Inscrit le : 27/03/2006

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Sam 2 Juin 2012 - 13:06

flavia a écrit:
en même temps le total en prix c'est pas très cher 3,50€ avec le nouvel obs, le mag des programmes et le supplément....

Non mais j'ai pas dit que je l'achèterais pas mais c'est rageant de l'avoir au Centre de doc et de pas pouvoir en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
flavia
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
Ex-détenu(e) d'Alcatraz
avatar

Messages : 9261
Age : 56
Localisation : je suis sa ceinture ;-)
Inscrit le : 23/05/2009

MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   Sam 2 Juin 2012 - 19:44

Oui je te comprend, surtout qu'après ça va partir à la poubelle....

~~~
"Ce que je cherche, c'est invisible, mais je le ressens. C'est magique."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRESSE PARADISIAQUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
PRESSE PARADISIAQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 28 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The DEPPendance :: ★ Johnny Depp ★ :: L'entourage de Depp-
Sauter vers: